• Mon compte
  • [0]
  • [0]

Eglise de St Etienne de Lugdarès

07590 Saint-Étienne-de-Lugdarès

Téléphone : 04 66 46 65 36

http://www.otcma07.com/

Eglise surnommée "la cathédrale de la montagne" due à sa imposante taille par rapport au village, elle abrite l'ancien autel de l'abbaye des Chambons, objet classé et des murs peints en blanc ce qui donne un ensemble assez atypique sur la montagne.

Historique

L'histoire de l'église Cathédrale de la Montagne commence en 1880: elle accueille une célébration du sacrement de confirmation, le 23 juin 1880, par Monseigneur Bonnet, évêque de Viviers. L'église a été consacrée le 29 mai 18862.

Architecture

Église d'origine gothique, recomposée, en granit et pierres volcaniques de différentes couleurs, dont le maître-autel provient de l'abbaye des Chambons, de Borne, murs bichromes, origine remontant à 1302.

Construction

Depuis 1789, les divers décrets de l'Assemblée nationale conduisent au départ des moines de l'abbaye des chambons, administrateur de l'église paroissiale, avec vente de leur domaine, le 4 juillet 1791: le curé sera alors rémunéré par l'état, à 1 500 livres pour les 1 689 âmes, mais rien pour l'état matériel de l'église, donc à la charge des habitants.

Avec les conditions climatiques du haut plateau ardéchois, cet état se dégrade, jusqu'à ce qu'en 1842, le 3 aout, le conseil municipal accorde une subvention de 500 francs. Il faudra attendre le 17 mai 1860, suite à une visite de l'évêque de Viviers, pour qu'un projet de reconstruction soit évoqué, projet mis à l'ordre du jour d'une séance de conseil municipal ... de 1866.

Premier coût estimé à 51 000 francs, ressources de 30 000 francs sur coupes de bois au Bez, achat d'un terrain en 1869, nouvelle séance extraordinaire du conseil, en 1872, pour un nouveau budget à 70 000 francs, puis 94 681 franc en 1873 ...

Avec des pierres de tailles de la forêt domaniale des Chambons (40 726 francs de prévus), le fort appui (technique et financier) de Monseigneur Bourret (en 1873), des souscriptions en nature (7 515 francs, 192 personnes des villages), la récupération de vieux matériaux (3 920 francs), ou du bois fourni par la section (3 291 francs), le cahier des charges est bouclé, signé par le préfet le 30 janvier 1874, pour adjudication à Henri Giraud, entrepreneur de Chassier, pour 83 217 francs, avec cautions de messieurs Baptiste Giraud et Étienne Laplanche, tous deux agriculteurs à Thueyts.

Le 15 février 1874, Monsieur Charron cède son terrain du Pradou pour le nouveau cimetière, mais la première inhumation sera celle de la jeune fille de l'entrepreneur, âgée de 2 ans, mise en terre directement dans l'église, en haut de la nef latérale nord, devant l'autel, sous une dalle.

Mais les travaux durent, l'entrepreneur peine à finir, des mal-façons semblent mises en évidence, d'où son remplacement le 14 juillet 1878, alors qu'il manque encore le clocher, estimé à 15 000 francs, à trouver sur des coupes de bois du Bès.

Tant bien que mal, le chemin de croix est érigé le 27 décembre 1878, dans cette nouvelle église. Le gros œuvre terminé, restait le mobilier, avec entre autres, les vitraux.

L'église a été restaurée en 1997 et 1998.

Période d'ouverture

Du 01/06 au 30/09 : ouvert tous les jours.

Equipements / Loisirs

Equipements

WC publics, Parking

Services

Visites gratuites, Pokestop

Visitable

Oui

Gratuit

Oui

A proximité

Géolocalisation

Latitude : 44.650463

Longitude : 3.952526

Pas de commentaires postés

Déposer un commentaire

Recharger

Source des données

APIDAE - L'information touristique

Données mises à jour le 14/11/2018 01:06:35