• Mon compte
  • [0]
  • [0]

La langue ne ment pas

07560 Montpezat-sous-Bauzon

Pour sa sixième participation à l'opération nationale "Dis-moi dix mots" la médiathèque de Montpezat vous propose la projection du film documentaire de Stan Neumann "La langue ne ment pas".

L'édition 2017 de "Dis-moi dix mots" montre la manière dont le français s'adapte à des technologies et à des usages numériques en constante évolution, en s'enrichissant de sens nouveaux, sans qu'il soit nécessaire d'emprunter à une autre langue.
Que ce soit le français ou tout autres langues, la langue a toujours su évoluer et s'enrichir de nouveaux mots, au gré des mouvements de la société.
Dans certains cas, elle peut aussi être un redoutable outil de propagande, d'une effarante pauvreté et d'une grande perversion.
C'est ce que démontre l'excellent film documentaire "La langue ne ment pas" que le réalisateur Stan Neumann a tiré du Journal de Victor Klemperer écrit entre 1933 et 1945 sur la langue nazie. Il nous livre un film épuré, sans pathos, aussi vivant qu'édifiant, éloge de l'esprit de résistance et de liberté.
Assiégé par les lois anti-juives qui réduisent peu à peu ses droits à néant, Victor Klemperer résiste en s'arc-boutant sur son travail intellectuel. En spécialiste de philologie, il étudie le discours nazi et montre comment les paroles se changent en actes.

De l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933 à la capitulation allemande en 1945, le professeur Victor Klemperer tient un journal secret dans lequel il raconte la vie quotidienne d'un juif allemand sous le Troisième Reich. C'est une vie de paria avec son invraisemblable cortège d'interdictions – posséder une voiture, un aspirateur, un vélo, un chat, un transat, fumer un cigare, fréquenter les bibliothèques, lire Mein Kampf, manger des glaces – et pour unique horizon la menace permanente de la Gestapo, de la déportation et de la mort.
Mais le professeur Klemperer refuse son statut de victime désignée. Dès 1933, il se lance dans un étonnant travail sur la langue nazie, qu'il surnomme LTI, Lingua Tertii Imperii, Langue du Troisième Reich. C'est une nouvelle langue, allant de pair avec l'arrivée du nouveau pouvoir et de son idéologie, la langue d'Hitler et Goebbels, que tout le monde parle désormais en Allemagne, le fonctionnaire de la Gestapo comme l'homme de la rue, les bourreaux comme les victimes.
Avec la passion du collectionneur, Klemperer note dans son journal chaque nouveau mot, chaque nouvelle tournure, s'intéressant aussi bien aux caractères d'imprimerie inventés par les nazis, qu'aux blagues entendues dans la rue, à l'influence de Jean-Jacques Rousseau sur la pensée d'Hitler, aux emprunts faits au langage de la technique, de la boxe et de la publicité américaine.
C'est un travail d'universitaire sur la langue des bourreaux, écrit par la victime, à vif, en temps réel. Une heure après une perquisition de la Gestapo, ponctuée de coups, de crachats, le professeur Klemperer sort son journal de sa cachette, y consigne les insultes qu'il a subies et ajoute une note sur leur manque de variété et, partant de là, sur la pauvreté de la langue nazie.
Jour après jour, dans les interstices de la chronique d'une descente aux enfers, la langue nazie est ainsi impitoyablement décortiquée et dénoncée. Chaque nouvelle note dans son journal peut lui coûter la vie. Mais continuer à écrire coûte que coûte, tant pour porter témoignage que pour résister à la tyrannie de cette langue empoisonnée, utilisée comme moyen de propagande par les Nazis, est devenu pour lui plus important que la survie elle-même.
Viktor Klemperer donne un exemple de résistance profondément salutaire, pour aujourd'hui. C'est la force de ce témoignage qu'a saisi le réalisateur Stan Neumann.
Mentions spéciales : Grand Prix des Escales
Documentaires 2004 Grand Prix du Documentaire
International Urti Monte-Carlo 2004 Mention
spéciale Prix du documentaire historique de
Pessac 2004 Prix Scam de la meilleure oeuvre documentaire 2005

Période d'ouverture

Vendredi 17 mars 2017 à 17h30.

Nom Lieu

médiathèque

Types Manifestation

Culturelle

Portee

Locale
Entrée libre.

Gratuit

Oui

A proximité

Géolocalisation

Latitude : 44.712213

Longitude : 4.206072

Pas de commentaires postés

Déposer un commentaire

Recharger

Source des données

APIDAE - L'information touristique

Données mises à jour le 22/08/2017 01:49:48